Autour des spectacles

ACTIONS CULTURELLES

Implanté sur le 12e arrondissement de Paris, le Théâtre Traversière, par le biais de ses ateliers, affirme sa volonté d’un ancrage local ainsi qu’un engagement en faveur de l’accès à la culture et à la pratique artistique pour les publics qui en sont éloignés. Le but est de créer des partenariats durables avec les établissements scolaires et les autres structures de proximité (centres de loisirs, centres sociaux, EHPAD…).

Le pouvoir des filles

Lors d’ateliers chorégraphiques, en amont du spectacle Le Pouvoir des Filles de la Mojgan’Arts Company, nous proposons aux jeunes de réfléchir sur leur quotidien, leur éducation, leurs droits, leurs lieux d’études ainsi que sur la relation entre les garçons et les filles, en particulier sur la question de l’égalité entre les sexes.

C’est quoi l’école ? C’est quoi l’instruction ? A quoi cela ser ? Quel chemin doit-on emprunter pour se rendre à l’école ? Le parcours du quotidien et sa routine, les aventures que chaque enfant vit avant d’arriver sur les bancs de l’école. Une fois à l’école, nous y apprenons des choses, comment mettre en mouvement la géométrie, la géographie, l’histoire, les langues, le sport…
Les ateliers sont construits afin de développer la capacité d’être soi tout en étant avec les autres, qui est un but de l’éducation. Par la danse, nous cherchons les chemins individuels pour aller à l’école et trouvons les points communs à la fin du trajet.

Public concerné : CE2, CM1, CM2, Sixième, Cinquième
Dossier complet sur demande : secretariat@theatre-traversiere.fr ou par téléphone au 01 43 46 65 41.

Décembre 2021 : atelier dessin-reportage autour de la danse et des thématiques du spectacle (une classe)
Lundi 28 ou mardi 29 mars 2022 : interventions dans les établissements scolaires des deux danseuses du spectacle
Jeudi 31 mars 2022 à 14h30 : représentation du spectacle au Théâtre Traversière suivie d’un bord de scène. En fonction de la demande, une seconde représentation pourrait avoir lieu le vendredi 1er avril 2022 à 14h30.

Enseignants, « Révisons nos classiques ! »

En janvier et février 2022 au Théâtre Traversière, les jeunes du douzième arrondissement réviseront leurs classiques avec la Compagnie Les Moutons Noirs. En effet, les représentations de Cyrano(s) et Ruy Blas ou la Folie des Moutons Noirs permettront à des jeunes de se familiariser ou de découvrir les classiques de la littérature dont ces pièces sont issues.

Mais réviser signifie aussi réexaminer, restaurer, reconsidérer. Articulé autour de la représentation au Théâtre Traversière de deux pièces revisitant des classiques de la littérature française, Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand et Ruy Blas de Victor Hugo, le projet s’adresse à un public scolaire. Il a pour but de sensibiliser les collégiens et lycéens à ces textes du répertoire, par une adaptation fantasque et décalée, qui met en évidence leur actualité. Ce détour par l’adaptation permettra un réenchantement de ces classiques qui, finalement, font écho aux histoires de chacun.

Public concerné : collèges et lycée
Dossier complet sur demande : secretariat@theatre-traversiere.fr ou par téléphone au 01 43 46 65 41.

CYRANO(S)

Janvier 2022
• préparation de l’action entre intervenants et enseignants.
• interventions de deux comédiens.
2h par classe en cours de Français, Théâtre, EMC ou au CDI.
Vendredi 28 janvier 2022 à 14h30
• représentation de Cyrano(s) au Théâtre Traversière

RUY BLAS OU LA FOLIE DES MOUTONS NOIRS

Janvier 2022
• préparation de l’action entre intervenants et enseignants.
Janvier-février 2022
• interventions de deux comédiens.
2h par classe en cours de Français, Théâtre, EMC ou au CDI.
Vendredi 4 février 2022 à 14h30
• représentation de Ruy Blas ou la Folie des Moutons Noirs au Théâtre Traversière.

« Merci, grâce à vous dans ce spectacle les élèves peuvent prendre la mesure du caractère révolutionnaire de l’esthétique hugolienne. Devant l’audace, la fantaisie et la liberté, tant du metteur en scène que des comédiens, le public scolaire comprend profondément la notion de scandale et saisit la nouveauté dramatique du jeune Hugo, qui a secoué les carcans du classicisme stylistique et transgressé avec bonheur les règles de bienséance. […] Hugo a osé, les Moutons Noirs ont osé ; ils partagent la même devise esthétique : « TOLÉRANCE ET LIBERTÉ », et les élèves applaudissent ! »
Un professeur de classe de première à propos de Ruy Blas

Boule de suif

À la racine de ce projet, il y a Boule de suif, la nouvelle de Guy de Maupassant.

L’HISTOIRE
1870, une diligence fuit l’armée prussienne ; à son bord, des gens « honnêtes » ainsi que Boule de suif », de son vrai nom Elisabeth Rousset, une prostituée.
La diligence est arrêtée par un officier ennemi qui exige, pour la laisser repartir, les faveurs de Boule de suif. Celle-ci qui refuse d’abord par patriotisme, va-t-elle finir par accepter et ses compagnons de voyage lui en sauront-ils gré… ?
Guy de Maupassant donne à voir des notables, des figures de la vertu, des « gredins honnêtes » qui accomplissent sans honte leur œuvre de démolition d’une femme fragilisée.
Yannick Laubin revisite ce classique de la littérature française pour en proposer une lecture résolument contemporaine, en écho avec l’actualité récente (entre-autres, celle du mouvement #METOO) : les violences faites aux femmes, le harcèlement moral et sexuel ; mais aussi, la hiérarchie sociale et le patriotisme.

Public concerné : collèges
Dossier complet sur demande : secretariat@theatre-traversiere.fr ou par téléphone au 01 43 46 65 41.

Dans un premier temps, Yannick, auteur de la pièce, ainsi que d’autres intervenants (psychologue, historien, comédiens) présentent de manière brève les enjeux de la pièce aux élèves des collèges Jules Verne et Paul Verlaine du 12e arrondissement, sensibilisés en amont par leurs enseignantes.

Les élèves seront ensuite invités à assister à la création de la pièce Boule de suif, jouée pour la première fois le 18 novembre 2021 au Théâtre Traversière. La représentation scolaire de l’après-midi sera suivie d’un bord de scène permettant de poursuivre les échanges entre les jeunes et l’artiste. Les intervenants viendront ensuite en classe développer les thèmes présents dans l’œuvre de Maupassant, en coordination avec les enseignants référents. Les élèves auront alors l’occasion de s’exprimer sur des sujets tels que le harcèlement, les violences faites aux femmes, ou encore la notion de patriotisme, par des moyens divers : discussions, théâtre, ateliers d’écriture, dessin, etc. Leurs témoignages et travaux viendront inspirer et nourrir l’adaptation, pour aboutir à une version finale de la pièce, présentée les 17 et 18 mai 2022 au Théâtre.